1. Accueil
  2. Conseil
  3. Les différents parquets en bois

Les différents matériaux de parquets en bois

Les différents parquets en bois, pin merisier

 

Dans le merveilleux monde du parquet massif, il existe de nombreuses essences. Parce qu’il est parfois difficile de choisir, voici tout ce que vous devez savoir sur les principaux parquets en bois :

 

Le parquet en pin

 

Le parquet en pin est un parquet en bois dit « tendre ». Le pin est idéal pour éclaircir une pièce, en plus d’être très bon marché. Relativement fragile (il est très sensible au poinçonnement) et putrescible (bois de classe 1), le parquet en pin est toutefois déconseillé pour les pièces humides (salle de bain) et les extérieurs. Pour les pièces à fort passage, comme les couloirs ou la pièce à vivre, il sera en outre recommandé de choisir un bois plus dur.

Choisissez ensuite un bois adapté à votre intérieur et à l’aspect général que vous souhaitez donner : style contemporain ou traditionnel ? Parquet clair ou marron foncé ? Le pin et le châtaignier apporteront par exemple une ambiance plus lumineuse, tandis que le chêne, plus coloré, apportera plus de chaleur… Dans tous les cas, soyez assuré que SPVFR vous propose du parquet écologique de très haute qualité !

 

Le parquet en chêne

 

Solide et résistant à l’humidité (classe 3), et certainement le plus connu, le le parquet en chêne massif est également le chouchou des Français. Il faut dire que les nœuds et veines qui le parcourent en font un produit authentique et recherché. Il est aussi plus foncé et marron que le châtaignier. Un parquet en chêne sera idéal pour habiller les pièces de vie en toute sécurité et durant de longues années.

 

Le parquet en châtaignier

 

Le parquet en châtaignier est un parquet en bois mi dur, un peu plus foncé que le pin et plus clair que le parquet en chêne. Bien plus résistant que le parquet en pin, et naturellement protégé contre les insectes, il est un des parquets en bois les mieux classés en termes d’imputrescibilité, devant le chêne (classe 4). Il peut donc être utilisé toutes les pièces de la maison, même les plus sollicitées. De plus, ce parquet peut être posé dans une salle de bain (avec vitrificateur pour ne pas le tacher) ou encore sur une terrasse.

 

En résumé

 

Sur une échelle fictive de 1 à 100, la résistance du pin se situerait à 10, le châtaignier à 80 et le chêne à 100. Sur le plan de la putrescibilité, le châtaignier se démarque largement de ses concurrents. Côté prix, le pin est en entrée de gamme, le châtaignier en milieu de gamme et le chêne un peu plus cher. Si vous cherchez un parquet massif polyvalent et abordable, le parquet en châtaignier apparait donc comme la meilleure solution.

Sachez de plus qu’il existe d’autres essences de parquets en bois ; tendres (sapin, aulne, etc.), mi-dures (noyer, merisier, teck...), dures (frêne, orme, érable...) ou encore très dures (wengé et merbau par exemple). Moins courants et plus colorés, ces parquets sont également beaucoup plus chers. Ils peuvent donc être facilement remplacés par un parquet en châtaignier, qui se vend entre 18 et 50€ m2 environ.